Les jeudi(s) des Fabriques et sorties de résidence

LES PROCHAINS JEUDI(S) DES FABRIQUES & SORTIES DE RESIDENCE
  

Des rendez-vous proposés les jeudis en fin de journée à la Fabrique Chantenay-Bellevue et les autres jours pour la Fabrique Dervallières-Zola pour découvrir le travail des artistes en résidence et leurs projets en cours.
Les Jeudi(s) de la Fabrique et les sorties de résidence s’adressent aux habitants des différents quartiers de Nantes ou d’ailleurs. Ils proposent ainsi, à travers l’échange et la rencontre, de découvrir le processus créatif et l’expérimentation artistique. C’est aussi l’occasion pour les artistes de montrer leur travail, d’avoir un premier regard du public et de présenter leurs projets à des professionnels.
Chaque artiste choisit la forme de la rencontre (discussion, extraits du spectacle…) à l’issue de sa résidence. 

Vous pouvez voir ci-dessous toutes les ouvertures publiques à venir, et retrouver les anciens jeudi(s) des fabriques ici

  

MAI

  

  

Mercredi 24 mai à 18h30
Fabrique Bellevue-Chantenay

30 place Jean Macé, Nantes 

HAMLET LE VRAI

Yves Arcaix 

La Tragique Histoire d'Hamlet, prince de Danemark, plus souvent nommée simplement sous le titre Hamlet, est certainement la pièce la plus célèbre de William Shakespeare et du corpus de l’Art dramatique. Qui n’a pas déjà entendu ou prononcé cette réplique emblématique du répertoire théâtral ?
To be, or not to be, that is the question.
Être, ou ne pas être, là est la question. 

Dans son ouvrage Hamlet le vrai publié aux Éditions Grasset en mars 2016, Gérard Mordillat nous invite à découvrir un Hamlet inédit : le légendaire et très certainement, proto-Hamlet, écrit à quatre mains par Thomas Kid et William Shakespeare. Oeuvre mythique, que Gérard Mordillat exhume et retranscrit avec toute son espièglerie d’écriture, suite à sa rencontre, un jeudi de septembre 2008, à Cambridge, avec l’excentrique épigraphe Gerald Mortimer-Smith. Celui-ci lui raconta, ce jour-là, comment dans une armoire branlante et poussiéreuse d’une bibliothèque d’un monastère du Lancashire, il fit, un mois plus tôt, la bien étrange découverte de plusieurs feuillets de parchemin, couverts d’une écriture serrée, griffés de ratures et surchargés de corrections au recto comme au verso, subtilement dissimulés dans la reliure d’un livre liturgique. Une heure plus tard, et après avoir étalé sur une grande table tous ces morceaux disparates de parchemin, fraichement mis à jour, Mortirmer-Smith resta sans voix devant la surprise, le choc et l’ampleur de sa découverte. Il venait de trouver le Saint Graal Théâtral : l’authentique Hamlet le vrai

C’est cette oeuvre stupéfiante et inouïe, où les faux-semblants questionnent en permanence l’idée de la vérité, que nous vous proposons de découvrir à l’occasion de cette présentation publique d’une première esquisse théâtrale d’Hamlet le vrai, qui sera dans la foulée, suivie d’une rencontre avec Gérard Mordillat. 

Mise en jeu et dispositif scénique : Yves Arcaix
Assistant : Norman Barreau-Gély
Avec : Tanguy Bordage, Anthony Breurec, Anne-Claire Carret, Marie Charles, Dominique Delavigne, Pierre-François Doiraud, Mickaël Freslon, Hervé Guilloteau, Pierre Le Bot, Arnaud Lechantre, Julia Lemaire, Alessandro Maria Torboli, Sophie Merceron, Jonathan Seilman
Lumière : Stéphane Bazoge
Son : David Dinckel
Costumes : Pascale Béréni
Production : Cie Grosse Théâtre
Soutiens : Ville de Nantes et Département de Loire-Atlantique 

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES 

  

  

Mercredi 31 mai à 18h
Fabrique Dervallières-Zola

19 rue Jean-Marc Nattier, Nantes 

FEUILLETS D'UNE SAISON

Compagnie À Main Levée 

d'après Une Saison en enfer d'Arthur Rimbaud 

Rimbaud, en 1873, écrit Une Saison en Enfer. Il y règle ses comptes avec son identité, sa religion, ses origines. Autant de thèmes qui tournent aujourd'hui à l'obsession.
Rimbaud fait désormais partie de notre patrimoine, de notre culture. Si on se tourne vers ce texte, on peut lire le désir de l'auteur de s'affranchir de son passé, de s'inventer en homme nouveau. Comment changer? Comment échapper à ses origines? Telles sont les questions ouvertes par Rimbaud et que nous posons en écho.
Lors de la parution de la "Saison", dix-sept feuillets blancs sont intercalés entre les différentes parties composant l'édition originale. Cette curiosité de la forme livresque nous laisse penser que l'auteur voulait gérer le rythme de la lecture et son temps. Nous avons choisi de monter ce texte avec une voix et une batterie. 

La compagnie À Main Levée vous proposera une présentation de ce projet en cours de création suite à une période de travail à la Fabrique Dervallières-Zola. 

"Le combat spirituel est aussi brutal que la bataille d’hommes; mais la vision de la justice est le plaisir de Dieu seul."
"Je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné."
A. Rimbaud, Une Saison en Enfer. 

Cie À Main Levée 

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES 

  

  

JUIN

  

Jeudi 1er juin à 18h30
Fabrique Bellevue-Chantenay

30 place Jean Macé, Nantes 

NIQOLAH SEEVA & HYBRID ORCHESTRA

  

  

Nomade sensible et fervent expérimentateur des métissages interculturels, Niqolah Seeva est chanteur, joueur de Oud (luth oriental) et d'instruments inventés (la Guit°arabia). 

Après un premier projet solo de oud électro, appelé Niqolah Seeva Solo, suivi de Electroriental Orchestra où il est accompagné de musiciens aux multiples influences, Niqolah Seeva revient aujourd'hui avec Hybrid Orchestra, son nouveau projet où il met à l'honneur l'instrument hybride qu'il a créé : la Guit°arabia. 

Avec Hybrid Orchestra, le chanteur-musicien s'exprime en "3enqlich" (fusion de la langue arabe et de l'anglais) et joue avec les croisement de style et les frontières musicales. 

À découvrir le jeudi 1er juin sur la scène de l'ancien Olympic ! 

Niqolah Seeva
Guit°arabia/chant : Niqolah Seeva
Contrebasse amplifiée : Julien Stévenin
Batterie de percussions digitales : Bachir Rouimi
Son : Pierre Gayant 

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES 

  

  

Jeudi 8 juin à 18h30
Fabrique Bellevue-Chantenay

30 place Jean Macé, Nantes 

RETOUR AU NOIR

par la Compagnie Nour 

Retour au noir est un solo, écrit au plateau, tenant à la fois de la performance, du spectacle théâtre-danse et du stand-up. A partir du retournement d'Orphée sur Eurydice aux enfers, en envisageant ses causes et ses conséquences, Elisa Lécuru pose en filigrane la question à la fois naïve et universelle : qui décide de quoi ? 

Dans un rapport performatif, de façon frontale, l'interprète crée elle-même l'espace du récit, de l'analyse puis du rêve. À partir de son souvenir du mythe d'Orphée, elle extrait ce qui lui semble en être l'essence : pourquoi Orphée s'est retourné sur Eurydice alors que cela lui était interdit ? Pourquoi a t-il agi contre son intérêt ? Un acte manqué ? Un trop forte inquiétude ? Ou alors jouait-il simplement dans la mise en scène machiavélique d'Hadès ? 

De l'histoire de la femme de Loth à celle d'Amy Winehouse, Elisa Lécuru interroge le sujet devenu objet, où l'individu est pris dans un système dont il ne peut se défaire. Cette pièce est une tentative de partager cette sensation très forte de ne pas être maître de ce dans quoi nous sommes mis, une sensation de participer à une machinerie qui nous contraint. 

Au delà, des phrases, il y a le corps qui parle, parfois à contre courant, parfois en accord avec le texte. Pour qu'il y ait de moins en moins de mot, plus de corps, pour aller jusqu'à la danse. Une danse artisanale, brute, qui sert surtout à revenir à la lumière. 

Compagnie Nour
Conception, écriture et interprétation : Elisa Lécuru
Regard extérieur : Patricia Morejón
Regard chorégraphique : Laura Abad Ramos
Création lumière : Laurent Fallot
Crédit image : Vincent Fribault 

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES 

  

  

Jeudi 8 juin à 19h30
Fabrique Bellevue-Chantenay

30 place Jean Macé, Nantes 

MASCUS

par Maxime Bonnin 

La notion du masculin est un carrefour qui croise à la fois mon expérience personnelle, intime et une norme sociale à laquelle je me suis conformé pour me construire. C’est un espace de repères mais aussi de contraintes. De l'hégémonie masculine à la critique de l'absence de masculinité, cette notion recouvre des problématiques très larges. 

Dans Mascus, je traite ces questions par le corps, je cherche comment incarner et représenter le masculin, idéal dystopique et peu questionné aujourd'hui. Cela passe par un travail de postures, d'attitudes, de comportements et de langage. Nous nous nourrissons de divers univers, du voguing au Macho Dance, des lutteurs aux figures pop androgynes. Nous cherchons comment représenter, jouer et déjouer cette représentation afin d'ouvrir un champ de possible plus large. En se débarrassant des apparats obligatoires du masculin et en détournant ses caractéristiques, j’invite chacun à s’en emparer à sa manière, à réinventer une manière d'être propre. 

Ce projet se déroule dans le cadre de SON OF, un cycle de recherches sur l’héritage qui créé différentes formes: écriture, créations, vidéos etc.. «L'héritage» est un ensemble de références vis-à-vis desquelles je me suis construit - à la fois élan, à la fois poids. Mon but est de questionner ces références: comment m’ont-elles façonné ? Comment les assimiler, les détourner ? Comment désapprendre ? Comment réinventer ? 

Avec : Arnaud Ménard, Rodolphe Toupin et Alice Tremblay
Lumières : Vincent Chrétien
Production déléguée : Kraken 

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES 

  

  

Jeudi 15 juin à 18h30
Fabrique Bellevue-Chantenay

30 place Jean Macé, Nantes 

CHEVAL DRAGON

  

  

Il y a quelques années F Com, écurie de Laurent Garnier, recrutait Gong Gong, atypique duo électronique réputé pour ses shows visuels oniriques et son petit vélo dans la tête.
De ce fameux combo se hisse un cheval solitaire, surmonté d'un dragon, ou comment voyager vite au-delà des nuages !
Indomptable, Cheval Dragon s'envole vers les cieux pour admirer les astres.
L'animal se nourrit d'échos tintamarres du monde, de danses insolites, d'intrigantes muses.
Il a dû tendre l'oreille vers un Caribou lointain, glissant sur les Bo(a)rds du Canada, près de Django Django, Kundera, ou Myazaki…
Son electro voyageuse y puise une inspiration imagée, dansante, aussi contemplative que fougueuse !
Volontiers singulière, elle se traduit sur scène par un vrai live electro-synthétique, pour le moins percussif, surmonté d'une belle basse arpenteuse. 

À découvrir en avant-goût de leur concert à Stereolux le jeudi 22 juin, lors de la soirée Électrons Libres

Cheval Dragon
Live :  
Percussions, samples, programmations, chœurs : Jean-Christophe Baudouin
Claviers, percussions : Romain Bouchet
Basse, voix : Yann Trebossen 

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES 

Logo Nantes